Mes Écrits

Mon premier roman !

.

Hello ! alors aujourd’hui, je ne vais pas parler d’une de mes lectures, je vais vous parlez de mon premier roman, qui est en cours de réécriture.

Déjà, c’est un roman d’horreur, qui contient malgré tout un peu de romance. Il sera le premier tome d’une saga de – normalement – trois livres, qui s’appellera : Je m’appelle Skye, dont les tomes seront différenciés par des sous-titres. Celui du premier étant : Et je vais vous tromper.

Bref, pour vous parler un peu de l’histoire, le livre parle de Skye Cordero. Une jeune fille hantée par son passé des plus horrible. Elle a été adoptée par sa famille d’accueil vers ses quatorze ans, mais personne ne sait ce qu’elle a vécu avant ça. La seule chose qu’on sait, c’est qu’elle a trouvé le corps de son père, avant de se trimbaler de famille d’accueil en famille d’accueil. C’est une fille atypique, très solitaire et avec une façon de penser bien à elle. Bien que lycéenne, la mort et le sang, la suivent partout. Cependant, son passé lui revient en pleine figure et l’oblige à fuir encore une fois, chose encore plus difficile et compliquée que la première fois.

Ça fait à peu près trois ans que je travaille sur ce roman et j’en suis assez fière. Enfin, pour le moment, le roman n’est pas encore terminé puisque je suis en phase de réécriture et correction finale. Mais malgré ça, je suis plutôt fière de moi jusque-là.

Actuellement, je dirai que je suis à 45% de le terminer.

C’est un projet qui me tient vraiment à coeur et pour ceux qui se posent la question, je ne vais pas l’envoyer à une maison d’édition.

Au début, c’est ce que je voulais faire mais en fait, je pense plutôt que je vais l’autoéditer. Comme je suis quelqu’un qui déteste déléguer ses pouvoirs et s’en remettre à quelqu’un d’autre, je pense que c’est préférable pour moi. Et puis ça sera un pas en avant pour mon projet d’ouvrir ma propre maison d’édition. Ça m’apprendra les ficelles du métier !

Après la réécriture, la correction, la création de la couverture du livre – par ma graphiste personnelle – et l’envoie du manuscrit à des bêta-lecteurs, j’essaierai de sortir le livre en numérique et en broché. En donnant évidemment de ma poche pour les livraisons etc.

Donc, si vous avez des conseils à me donner pour l’auto-édition, je suis preneuse ! Je fais bien sûr mes propres recherches mais des conseils, dans ce genre de chose, son toujours bon à prendre.

J’espère pouvoir sortir mon livre avant la fin de l’année, et je vous assure que je fais tout pour !

Je dois dire que la réécriture n’est pas l’étape que je préfère mais je veux rendre le roman aussi parfait que possible pour vous, chers lecteurs potentiels ! Je prends donc le temps qu’il faut, sans me presser.

Je vais vous faire lire mon prologue, pour voir si ça vous plait (petite précision l’emploi répété du mot « tromper » est totalement voulu, pour donner un effet) :

« Tromper. Il y a plusieurs façons de tromper quelqu’un. Le mensonge et la trahison sont des tromperies. Cacher quelque chose en est également une. Être trompé fait mal et encore plus lorsque c’est par des gens importants à nos yeux. Des gens qui ne se gênent pas pour trahir la confiance que nous leur avons donnée et se jouer de nous comme bon leur semblent. Ça fait mal. C’est une douleur psychologique incurable. 

Être victime d’une tromperie nous fait perdre nos moyens et notre raison. On est comme déchiré, paralysé, apeuré, dégoûté. On en devient presque fou. Tromper quelqu’un équivaut à détruire ses rêves, son cœur et ses espérances. Détruire tout ce qui fait d’un être humain ce qu’il est. Qui pourrait avoir le plaisir de faire subir ça à quelqu’un ? Qui aimerait être à ce point mauvais et 
sale

C’est pourtant tellement simple d’éviter le point de non-retour.

Les trompeurs jouent trop souvent de leur apparence. On ne les voit jamais arriver. Ils ont tellement l’air bienveillant, gentil, affectueux, doux. Qui penserait qu’ils nous voudraient du mal ? Qui penserait que la personne en qui nous avons le plus confiance pourrait dévoiler une toute autre facette de sa personnalité ? Faire soudainement face à quelqu’un de totalement différent, de monstrueux. Je ne le pensais pas, je n’y aurai même jamais pensé… et pourtant j’aurai dû. Car à cause de cela, j’ai changé. J’ai eu tellement mal que je ne serai sans doute plus jamais la même. 

Je suis également quelqu’un qui trompe désormais. Quelqu’un qui cache sa vraie nature derrière un masque. Qui se joue des autres, qui tire profit de son 
visage d’ange. La tromperie n’engendre que la tromperie, et les monstres ne peuvent créer que des monstres. »

.

Alors, vous en dites quoi ? Ça vous tente ? J’espère !

Enfin passons, je pense que je vais vous laisser la aujourd’hui. Et je vous tiendrai au courant de l’avancement de mon roman et de sa réécriture.

Un grand merci à ceux qui lisent mon blog, ça me touche beaucoup, vraiment. D’ailleurs, comment vous trouvez le blog jusque-là ? Je suis assez fière de moi, même si ça a toujours l’air d’être un site de débutante.

Ahah, allez je vous laisse ! Grosse bise !