Mes Écrits

Mes écrits Wattpad ! ( partie 1 )

Hello ! Alors voilà un petit article sur Wattpad, je vous avez déjà parlé de ce réseau social ici, et sur quelques uns de mes projets d’écriture.

Comme mon cerveau ne fonctionne que si je me penche sur plusieurs projets à la fois – oui c’est bizarre – je ne peux pas me contenter de travailler uniquement sur mon roman en voie d’autoédition, donc j’ai repris des anciens projets, que j’ai commencé à poster sur Wattpad.

Oui je sais, je n’avez pas forcement dit du bien de Wattpad la dernière fois, et je pense toujours ce que j’ai dis, mais mes propos étaient dans un cas où l’on s’inscrit sur le réseau pour se faire connaître, se faire un nom, ce qui en l’occurrence n’est pas mon cas. Parce que, si j’ai recommencé à poster là-bas, c’est aussi parce que j’ai recommencé à y lire, d’ailleurs je vous en parlerai sûrement dans un autre article, et je me suis dis que ce serait bien de poster, juste comme ça, pour voir comment ça évolue, puisque je ne compte pas éditer et ou autoéditer ce que j’y poste.

Alors premièrement, voici mon compte Wattpad, sous le nom de Marylin O. Sautron, qui est mon nom de plume principal, et une petite description de ce que j’y poste :

Recueil de One-Shot [ FanFiction Fairy Tail ] : Alors, Fairy Tail étant mon manga préféré, j’ai évidemment eu envie d’en faire des FanFictions ! Et comme toutes les idées ne sont pas forcément assez travaillée pour en faire des FF façon roman, j’ai décidé de faire un recueil spécial One-Shot, pour illustrer quelques personnages du mange, se mettant en couple, sachant de ça n’arriverait jamais dans le manga d’origine. Je ne posterai sûrement pas grand chose là-dedans, puisque ça va dépendre de mes idées et de mon temps, ce n’est évidement pas la publication dans laquelle je compte me donner à fond, c’est juste pour m’amuser un peu.

Un Coeur Partagé [ FanFiction Fairy Tail ] : Voilà la première vraie FanFiction que je publie de Fairy Tail, et oui la plupart de mes FF sont sur ce manga – pas de critique s’il vous plait, chacun ses goûts – puisque j’adore vraiment trop ce manga ! Alors dans celui-là, je reprends les bases du manga, tout en les brodants autour de mon histoire. Avec la participation de Lucy Heartfilia – personnage féminine principale du manga – je mets en scène un triangle amoureux. Ce n’est pas l’histoire la plus originale que j’écris, mais j’aime bien.

Welded Nakama [ FanFiction Fairy Tail ] : Et oui, encore une FF de Fairy Tail, mais je vous l’ai dit que j’adore hein ! Alors, celui là et déjà un peu plus original et travaillé, puisque je reprends les personnages mais les transformes un peu, enfin juste quatre filles de la guilde, que je vais métamorphoser et m’approprier. J’y créer également une nouvelle guilde et plusieurs nouveaux personnages, pour faire une histoire assez folle et très loin de l’originale. Inspirée par les Tortues Ninja, cette histoire est une échappatoire pour moi, car non seulement je m’amuse beaucoup en l’écrivant, mais en plus, je peux prendre des références à droite à gauche pour intéresser encore plus mes lecteurs, même si rare sont ceux qui ont compris la référence aux tortues pour le moment.

Fairy High School [ FanFiction Fairy Tail ] : Promis, c’est la dernière ! Bon, celle-là est très différente des autres, pour plusieurs raisons. Déjà, c’est une School Fic, ce qui signifie que j’ai repris les personnages du manga, mais que je les mets en scène dans un monde ressemblant au notre, et en plus à l’école. Tous les personnages d’Hiro Mashima, devenus de simples lycéens. D’ailleurs, j’ai aussi créé deux personnages, me représentant avec ma meilleure amie, puisque c’est aussi son manga favori. J’ai voulu l’écrire comme une comédie, elle est là pour faire rire ! Et elle n’est pas vraiment écrite façon roman comme les deux autres, pour celle-là, c’est plus comme le genre de FF qu’on peut trouver sur Skyrock. Parce qu’il y a énormément de personnage, et aussi parce que je trouve que c’est plus facile de faire passer le côté humoristique comme ça. C’est la fiction détente, en gros.

Ensuite, voici les fictions qui ne sont pas des FF, et qui sont un peu plus importantes pour moi que les fictions mettant Fairy Tail en scène :

Autumn [ « Promis Juré » ] : Voici la première partie d’une série de roman. Non, ce n’est pas une saga, juste un même roman, repris en trois fois, de trois points de vus différents. Bon évidement, ce ne sont pas exactement les mêmes romans, ça n’aurait aucun intérêt. Dans chaque roman, il y a des points qui lui sont propres et qu’on ne retrouve pas dans les deux autres. Chacun apporte des détails que ne contiennent pas les autres, donc – même si ce n’est pas obligatoire – il est mieux de lire les trois versions, pour avoir l’histoire dans son ensemble. Petit résumé : Autumn raconte l’histoire selon Diane Silva, une jeune femme de dix-sept ans, avec un caractère assez particulier, très sombre, elle a des idées bien à elle. D’origine italienne, elle a vécu onze ans sur l’île de la Réunion avant d’aller vivre en Italie avant le divorce de ses parents. Mais elle n’a jamais voulu y aller, elle n’a jamais voulu quitter son île, ou plutôt, ce qui avait de l’importance pour elle, sur son île. Depuis toujours, elle vivait avec ses deux meilleures amies, celles qu’elle considérait comme ses soeurs. C’était elle qui les avait trouvées enfant, et elle qui avait créé leur petit groupe. Elle était le ciment qui les maintenait toutes les trois ensembles. Tout ce qu’elle voulait, c’était les protéger du monde, les soutenir, les aimer. Quand elle a dû partir, elle s’est sentie comme déchirée. Elle culpabilisait à l’idée que leur promesse serait rompue par sa faute. “ À jamais ensemble contre le monde, promis juré ! ” Toute sa vie, elle regretterait son départ. Elle regretterait de les avoir abandonnées, livrées à elles-mêmes. Seules contre un monde vil et malsain. Alors pour oublier, elle avait fait des mauvaises choses, elle avait côtoyé les mauvaises personnes. Elle avait sombré, sans aucun estime pour elle-même. Car pour elle, elle était mauvaise, et elle méritait toutes les emmerdes qui lui étaient arrivées.

Summer [ « Promis Juré » ] : Voilà la deuxième partie de l’histoire. Dans la première, l’histoire est racontée d’une façon sombre, où le personnage vit une vie qu’on ne peut qu’imaginer, si on n’y est pas soi-même confronté. Alors que dans la deuxième, l’histoire aborde un sujet qui pourrait arriver à n’importe qui : la dépression. L’histoire est dans l’ensemble assez joyeuse et le personnage à l’impression de vivre une vie normale, comme chaque adolescent, en s’amusant etc. mais il y a un côté plus sombre, à ce roman. Car les trois romans abordent un sujet difficile différent, en dehors de l’histoire qui leur est commune. Petit résumé de cette deuxième partie : Summer raconte l’histoire selon Kheira Derhem, une jeune femme de dix-sept ans, avec un caractère très joyeux et extraverti. D’origine Arabe, elle a vécu douze ans sur l’île de la Réunion avant d’aller vivre à Cleveland avec ses parents. Pour sa plus grande joie, car elle en avait vraiment besoin. Depuis toujours, elle vivait sur l’île, avec ses deux meilleures amies, celles qu’elle considérait comme ses soeurs. Malheureusement, leur pilier avait dû partir, et après ça, plus rien n’avait été pareil. Même s’il restait deux amies sur trois, tout avait changé. Elles ne savaient pas vivre sans leur pilier, sans celle qui les avait toutes réunies. Alors malgré la tristesse et le manque, elle était heureuse de partir, de commencer une nouvelle vie, loin de tous ces souvenirs, devenus douloureux. Et elle avait bien réussi dans sa nouvelle vie. Elle s’était faire pleins d’amis, de petits-amis. Elle aimait sortit et faire la fête, tout le monde l’appréciait. De plus, elle avait les meilleurs parents du monde, amoureux et heureux. Elle s’était reconstruite, pour être une femme forte, et indépendante. Pour ne plus être cette petite fille, qui si son pilier, son idole, la quitte, n’est plus rien. Kheira ne voulait plus redevenir cette petite fille, à ce point accrochée à une, ou deux personnes, et qui avait peur du monde extérieur. Qui était perdue sans ses deux meilleures amies. Elle voulait être elle-même, sans problème, être une femme populaire et avec des tas d’opportunités. Restée libre.

Winter [ « Promis Juré » ] : Et enfin, la troisième partie de l’histoire. Celle là est écrite d’une façon plutôt froide, pour aller avec le caractère du personnage. En la lisant, vous aurez peut-être l’impression que le personnage essaie de se cacher derrière un mur, et c’est exactement ce que je veux montrer. L’autre point important de cette histoire est que le personnage est coincé dans un cercle vicieux, dont elle ne peut sortir seule. Évidemment, c’est un point qui n’est presque pas abordé dans les deux autres, mais qui reste important dans l’histoire général, car pour comprendre toute l’histoire « Promis Juré », il faut comprendre chaque personnage et leur façon de penser, aussi différente que possible. Bref, voilà le résumé : Winter raconte l’histoire selon Tasha Bukovski, une jeune femme de seize ans, avec un caractère bien trempée. D’origine Russe, elle a vécu quatorze ans sur l’île de Réunion avant d’aller, pour la première fois, en Russie, pour y vivre. Et ce n’était pas de gaieté de coeur. Depuis toujours toujours, elle vivait sur l’île, avec ses deux meilleures amies, celles qu’elle considérait comme ses soeurs. Malheureusement, leur pilier avait dû partir, puis ça a été la deuxième. Il ne restait plus qu’elle, alors quand elle a eu l’opportunité de quitter cette île, passé du paradis à l’enfer pour elle, elle l’a fait. Elle est partie à la rencontre de ses origines. Le seul problème qui lui restait alors, à par un manque, fût de passer d’une mère tyrannique, à un père alcoolique. Dans sa vie, elle avait l’impression de ne jamais avoir fait les bons choix, mais elle pensait que quitter la Russie pour entrer au lycée à Cleveland, et vivre avec une personne aussi stable que sa tante, ne pourrait lui faire que du bien. Seulement ses problèmes la retrouve, et ses plaies se ré-ouvrent. Non seulement, ses mauvais choix la rattrapent, mais en plus, elle retrouve ses soeurs, ses âmes-soeurs, mais est-ce le mieux, quand on sait qu’elles ont toutes les trois changées, de leurs côtés.

Et voilà le petit synopsis commun aux trois versions, parce que oui, l’histoire dans l’ensemble ne fait qu’une, donc il faut un base :

Nous avons fait une promesse, alors que nous étions encore des enfants. Alors que nos cœurs étaient emplis d’insouciance et d’innocence, nous nous sommes fait la promesse de toujours rester unies.

« — Les trois amies pour la vie. » Nous sommes nous dit, la tête pleine de nos rêves où nous grandissions toutes ensemble.

A cette époque, rien ne nous aurait laissé penser que nous allions être brutalement séparées. Du haut de nos dix-ans, nous ne nous rappelions pas d’une vie où nous n’étions pas toutes les trois. Du plus loin qu’on s’en souvenait, on avait toujours été ensemble.

« — À jamais ensemble contre le monde, promis juré ! »

Mais rien ne se passe jamais comme prévu, pas vrai ?

.

Et voilà, dites-moi en commentaire si une de ces histoires vous intéresse !

Gros bisou à vous, et bonne fin de journée.

.

Mes Écrits

Mon premier roman !

.

Hello ! alors aujourd’hui, je ne vais pas parler d’une de mes lectures, je vais vous parlez de mon premier roman, qui est en cours de réécriture.

Déjà, c’est un roman d’horreur, qui contient malgré tout un peu de romance. Il sera le premier tome d’une saga de – normalement – trois livres, qui s’appellera : Je m’appelle Skye, dont les tomes seront différenciés par des sous-titres. Celui du premier étant : Et je vais vous tromper.

Bref, pour vous parler un peu de l’histoire, le livre parle de Skye Cordero. Une jeune fille hantée par son passé des plus horrible. Elle a été adoptée par sa famille d’accueil vers ses quatorze ans, mais personne ne sait ce qu’elle a vécu avant ça. La seule chose qu’on sait, c’est qu’elle a trouvé le corps de son père, avant de se trimbaler de famille d’accueil en famille d’accueil. C’est une fille atypique, très solitaire et avec une façon de penser bien à elle. Bien que lycéenne, la mort et le sang, la suivent partout. Cependant, son passé lui revient en pleine figure et l’oblige à fuir encore une fois, chose encore plus difficile et compliquée que la première fois.

Ça fait à peu près trois ans que je travaille sur ce roman et j’en suis assez fière. Enfin, pour le moment, le roman n’est pas encore terminé puisque je suis en phase de réécriture et correction finale. Mais malgré ça, je suis plutôt fière de moi jusque-là.

Actuellement, je dirai que je suis à 45% de le terminer.

C’est un projet qui me tient vraiment à coeur et pour ceux qui se posent la question, je ne vais pas l’envoyer à une maison d’édition.

Au début, c’est ce que je voulais faire mais en fait, je pense plutôt que je vais l’autoéditer. Comme je suis quelqu’un qui déteste déléguer ses pouvoirs et s’en remettre à quelqu’un d’autre, je pense que c’est préférable pour moi. Et puis ça sera un pas en avant pour mon projet d’ouvrir ma propre maison d’édition. Ça m’apprendra les ficelles du métier !

Après la réécriture, la correction, la création de la couverture du livre – par ma graphiste personnelle – et l’envoie du manuscrit à des bêta-lecteurs, j’essaierai de sortir le livre en numérique et en broché. En donnant évidemment de ma poche pour les livraisons etc.

Donc, si vous avez des conseils à me donner pour l’auto-édition, je suis preneuse ! Je fais bien sûr mes propres recherches mais des conseils, dans ce genre de chose, son toujours bon à prendre.

J’espère pouvoir sortir mon livre avant la fin de l’année, et je vous assure que je fais tout pour !

Je dois dire que la réécriture n’est pas l’étape que je préfère mais je veux rendre le roman aussi parfait que possible pour vous, chers lecteurs potentiels ! Je prends donc le temps qu’il faut, sans me presser.

Je vais vous faire lire mon prologue, pour voir si ça vous plait (petite précision l’emploi répété du mot « tromper » est totalement voulu, pour donner un effet) :

« Tromper. Il y a plusieurs façons de tromper quelqu’un. Le mensonge et la trahison sont des tromperies. Cacher quelque chose en est également une. Être trompé fait mal et encore plus lorsque c’est par des gens importants à nos yeux. Des gens qui ne se gênent pas pour trahir la confiance que nous leur avons donnée et se jouer de nous comme bon leur semblent. Ça fait mal. C’est une douleur psychologique incurable. 

Être victime d’une tromperie nous fait perdre nos moyens et notre raison. On est comme déchiré, paralysé, apeuré, dégoûté. On en devient presque fou. Tromper quelqu’un équivaut à détruire ses rêves, son cœur et ses espérances. Détruire tout ce qui fait d’un être humain ce qu’il est. Qui pourrait avoir le plaisir de faire subir ça à quelqu’un ? Qui aimerait être à ce point mauvais et 
sale

C’est pourtant tellement simple d’éviter le point de non-retour.

Les trompeurs jouent trop souvent de leur apparence. On ne les voit jamais arriver. Ils ont tellement l’air bienveillant, gentil, affectueux, doux. Qui penserait qu’ils nous voudraient du mal ? Qui penserait que la personne en qui nous avons le plus confiance pourrait dévoiler une toute autre facette de sa personnalité ? Faire soudainement face à quelqu’un de totalement différent, de monstrueux. Je ne le pensais pas, je n’y aurai même jamais pensé… et pourtant j’aurai dû. Car à cause de cela, j’ai changé. J’ai eu tellement mal que je ne serai sans doute plus jamais la même. 

Je suis également quelqu’un qui trompe désormais. Quelqu’un qui cache sa vraie nature derrière un masque. Qui se joue des autres, qui tire profit de son 
visage d’ange. La tromperie n’engendre que la tromperie, et les monstres ne peuvent créer que des monstres. »

.

Alors, vous en dites quoi ? Ça vous tente ? J’espère !

Enfin passons, je pense que je vais vous laisser la aujourd’hui. Et je vous tiendrai au courant de l’avancement de mon roman et de sa réécriture.

Un grand merci à ceux qui lisent mon blog, ça me touche beaucoup, vraiment. D’ailleurs, comment vous trouvez le blog jusque-là ? Je suis assez fière de moi, même si ça a toujours l’air d’être un site de débutante.

Ahah, allez je vous laisse ! Grosse bise !