Mes Lectures

Chronique n°20 : Dans la tête d’une Garce – Laurène Reussard


Titre : Dans la tête d’une garce – Tome 1.
Auteur : Laurène Reussard.
Édition : Le Livre de Poche.

Genre : Young Adult – Romance.
Pages : 631.

Ma note : 🔥🔥🔥🔥 / 5
Super lecture !

.

« Mia est une garce et elle le sait !
Aussi froide et dominatrice que belle et populaire,
elle règne sur le lycée et enchaîne les conquêtes
sans laisser la moindre place aux sentiments.
C’est simple, aucun garçon ne lui résiste.
Enfin aucun… jusqu’à l’arrivée d’Evan,
le très beau « nouveau » du lycée.
Mais, Mia adore les défis et décide de faire tomber
Evan dans ses filets. Elle se le promet, elle viendra à bout
des défenses de ce garçon, coûte que coûte !
Quitte à écorner la réputation
qu’elle a mis si longtemps à se construire… »

.

Résumé

Alors, aujourd’hui, je vous présente : Dans la tête d’une garce, un livre que j’avais envie d’avoir depuis bien longtemps !

Bon alors, comme vous le savez, je n’ai pas l’habitude des pures romances, donc j’en prends très rarement. Mais celui-là n’est pas une romance ordinaire, car il parle de Mia Castez, la pire des garces !

Mia est une jeune fille torturée, qui a vécu un événement horrible dans son passé, et s’est créée une solide carapace pour se protéger des autres. Son mode de vie fonctionne très bien. Elle aime séduire, et fini toujours par avoir ce qu’elle veut, sans pour autant forcer les choses.

Mais tout cela change avec l’arrivé d’Evan Pérez : un jeune homme qui est tout son inverse, et qui ne la prend pas du tout au sérieux, allant jusqu’à la laisser en plan plusieurs fois dans les couloirs du lycée. Néanmoins, elle ne lâche pas l’affaire, elle le veut, et elle l’aura !

Les choses sont tout de même différentes, car Mia se prend au jeu, et commence à devenir amie, et à s’attacher à Evan. Sa réputation change, mais elle n’en a que faire, elle sait qui elle est.

.

Mon avis sur ce roman

Franchement ? J’ai adoré ce roman ! Il contient ce que j’aime par-dessus tout : des personnages torturés et déglingués !

L’histoire n’est pas très originale dans le sens où Mia et Evan se lance dans une relation sans suspense, où on sait d’avance qu’ils vont tomber amoureux, sans pour autant que ça soit tout rose. Ce qui est en revanche plus originale, c’est que Mia et Evan n’ont rien des adolescents ordinaires qui vont simplement rechercher l’amour et s’en lasser ensuite.

Non, car ils ont tous les deux un passé, qu’ils n’assument pas, et qui va leur jouer des tours, pour finalement rendre leur relation plus toxique qu’autre chose, et très dur à gérer pour des lycéens.

Et ce qui les rends attachants, c’est qu’ils ne lâchent pas l’affaire pour autant, alors que d’autres auraient laisser tomber dès le début, eux cherchent des solutions.

Les autres personnages de l’histoire sont tout autant adorable, enfin pas tous, mais j’avoue avoir eu plusieurs petits coups de coeur, notamment sur : Jules, Maël et Jana ! Même la mère d’Evan est trop cool ! Mais je pense que mon perso préféré, c’est Jules ! L’adorable Jules, qui mérite tout le bonheur du monde et à qui on a envie de faire des gros câlins ! C’est un des seuls personnages que je n’ai jamais eu envie d’étrangler, même pas une fois !

Mais bref, revenons à l’histoire.

De mon point de vu, je dirai qu’elle se déroule en deux parties. La première où on en apprend plus sur Mia et le ‘pourquoi est-elle devenue une garce’ et la deuxième où on voit notre Evan sous un nouveau jour, qui je l’avoue, m’a beaucoup plus attiré que le Evan coincé et horripilant du début…

Le récit est léger et rafraichissant, je n’ai pas eu à me mettre la pression pour le lire, puisqu’il se lit vite. Et puis, comme il sort de ma zone de confort, il m’a aidé à me détendre un peu. J’attends avec impatience la sortie du tome 2 en poche, puisque j’ai pris celui-ci dans ce format, et j’espère que la suite sera dans ce même esprit de légèreté et d’un peu d’humour parmi le passé sombre des personnages, comme ça, je ne m’en lasserai pas.

Alors voilà un petit extrait, qui va vous montrer un peu le caractère de merde de Mia !

« — Tu finiras par me quitter.

Je ne sais plus quoi dire. Je devrais lui sauter dans les bras, mais j’éprouve ce besoin de tout déballer. De provoquer cette pseudo-dispute parce que tout va trop bien entre nous, ça ne peut pas être si facile. Parce que je sais que je finirai par tout faire foirer, alors autant le faire maintenant. Oui, je sais, je suis vraiment déglinguée.

— Non ! Comment veux-tu que je te quitte ?
— Pour toutes les raisons que je viens de t’énoncer ! Je ne vois pas pourquoi tu ne le ferais pas !
— Parce que je suis amoureux de toi !

Soudain, le monde s’effondre autour de moi. Non, non, non, il ne peut pas avoir dit ça.

— Quoi ?

Ma voix se brise.

— Je t’aime, Mia, annonce-t-il simplement.

Mon pouls s’accélère, et ma poitrine monte et s’abaisse dans un rythme absolument anormal. J’empoigne mes cheveux pour les tirer jusqu’à la racine. Il n’a pas le droit de dire ça.

— Je t’aime, répète-t-il.
— Non !

Je franchis le peu d’espace entre nous et le pousse brutalement en arrière en criant :

— Connard ! Connard !
— Mia ! Mais enfin, calme-toi !

Je ne l’écoute pas et continue de le brutaliser. Il saisit mes poignets, réduisant mes coups à néant.

— Tu n’avais pas le droit !

Je suis complètement hystérique et Evan semble dépassé par la situation. Il me force à reculer, l’arrière de mes genoux heurte le lit et je tombe en arrière, l’entraînant dans ma chute. En me maintenant sous lui, il me force à le regarder.

— Lâche-moi ! »

.

Et voilà ! Je vous fais des gros bisous et j’espère que vous allez lire cette histoire, pour ceux qui aiment le romance ! Elle est vraiment super chouette !

.

Témoignage

Grosse II

À quoi bon rester accrochée au passé, s’il ne nous apporte plus rien ? Cette photo date d’il y a six ou sept ans, et c’est moi. Oui, fut une époque où je fais un tour de taille 34, où j’étais mince et fine. Je ne recevais pas moins de critique pour autant. J’ai l’impression que dans la tête de certaine personne, être mince signifie avoir la vie de rêve, ridicule vous ne trouvez pas ?

« Mais, ça ne te dérange pas qu’elle soit aussi grosse ? Tu ne la préférais pas mince ? »

« Tu me présentes une copine ? Du moment qu’elle est pas grosse, ça me va ! »

« Elle fait du 40 mais là pour elle, elle est pas grosse là ! Faut qu’elle devienne obèse pour se rendre compte de comment elle est ! Là elle se trouve belle elle là ! »

Et oui, toutes ses phrases ont été prononcé par des personnes de mon entourage, la plupart du temps quand je n’étais pas là, ou que j’avais des écouteurs, ou quand j’étais à coté mais que : « on parle de toi, pas avec toi ! » J’ai eu vingt ans cette année, j’ai mon appartement, ma petite vie tranquille avec mon homme et mon chat, mais on ne me laisse toujours pas tranquille.

Ni sur ma vie, ni sur mon physique. 

« Moi je dis ça pour t’aider hein ! C’est pas très esthétique d’être grosse… »

« Tu devrais mettre des soutiens-gorge ! Sinon tes seins vont tomber et ça va être horrible, regarde une femme avec des gros seins et pas de soutiens-gorge dans la rue, les seins sont pas beaux après ! »

Aujourd’hui, je ne suis plus blessée par ce genre de phrase, juste en colère. Ils ne se rendent même pas compte que ce sont des phrases comme ça qui, toute ma vie, m’ont fait m’isoler, mais je ne leur en veux plus. À quoi ça servirait ?

« Regarde comme t’étais belle avant ! »

« Enfin, avant tu manquais un peu de forme, mais c’était mieux ! »

« On dirait que tu fais tout ça juste pour être dans le mouvement ! Avec toi, on en apprend tous les jours ! Un jour tu aimes être grosse, le lendemain tu es bisexuelle, ensuite tu donnes des avis féministes ! Arrête un peu de faire ton intéressante. »

C’est triste, mais c’est comme ça. J’entendrais toujours ce genre de phrase, qu’importe ma taille, mon poids, mon âge ou encore, l’endroit où je suis. Qu’importe que ma vie soit rangée et réussi ou que je sois au fond du trou.

Le plus triste, c’est que je m’y sois habituée.

Témoignage

Je suis une rose !

J’ai des rêves, des envies, des désirs…

Je suis une rose avec beaucoup d’épines, je ne suis pas fine, je ne suis pas parfaite, je suis une rose voluptueuse qui a déjà fanée, puis qui a refleuri, une bonne dizaine de fois, et qui chaque fois à grossi ses épines pour se protéger. J’aime, je n’aime pas, je suis une passionnée, et tout ce que je fais, je le fais à fond, heureusement ou malheureusement. Je suis caractérielle, difficile à vivre, presque schizophrène, mais je le vis bien. Pendant une période, j’étais dépressive, mais je m’en suis sortie et ce fût mon plus beau combat. De temps en temps, mes travers reviennent, mes vices et mes désirs sombres et obscurs. Les crises de paniques, les cauchemars, la respiration qui reste bloquée dans ma gorge. L’envie de tout fuir, sans me retourner, d’abandonner, mais je ne le fais pas, honneur et fierté m’en empêchent et je les en remercie du fond de mon âme, tantôt sombre, tantôt lumineuse. Plus proche du démon que de l’ange, ça ne m’empêche pas de protéger, de tout donner pour ceux que je juge le mériter. Je suis complexe, indécise, je ne sais pas toujours ce que je veux devenir, ce que je veux être, ce que je veux faire, mais je sais ce que je ne veux pas, ce que je ne voudrais jamais, ô grand jamais. Je sais qu’il ne faut jamais dire jamais, que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, mais je préfère être une imbécile que tolérer ou faire certaines choses, je n’y peux rien, c’est comme ça.

Voilà une partie de moi, peut-être que je vous en ferai découvrir davantage.

Mes Lectures

Chronique n°19 : Démons – Shirley J. Owens


Titre : Démons.
Auteur : Shirley J. Owens.
Édition : Séma Éditions.

Genre : Dark Fantasy – Fantastique.
Pages : 264 (num. sur tablette).

Ma note : 🔥🔥🔥 et demi / 5
Bonne lecture !

.

« Souffrir ou faire souffrir. Tuer ou mourir. Les choix étaient simples, et limités. Il n’y en avait aucun autre.
Dans un monde sans pitié, Aldavir, un jeune orphelin, a la chance d’être recueilli par un vieux marchand. En route vers Burnwick, un village isolé, ils sont attaqués par un loup, et le garçon se retrouve livré à lui-même. Propulsé au coeur de la terrible malédiction qui frappe le village, séquestré et manipulé, il va devoir se battre pour espérer survivre et peut-être vaincre ce mal mystérieux, sans compter les horribles créatures qui en résultent… »

.

Résumé

Alors, l’histoire Démons nous parle d’Aldavir et du village de Burnwick.

Aldavir est un jeune homme de quatorze ans qui a été malmené dans un orphelinat, puis acheté par son bienfaiteur Radulf, un vieil homme avec qui il reste pendant un an, jusqu’à ce qu’un loup le tue sur le chemin vers le village Burnwick. Un village maudit par un démon des siècles plus tôt.

Alors que Rad a été tué, Aldavir essaie de fuir le loup dans la forêt quand il tombe sur une vieille femme et sa prisonnière, une petite fille nommée Ida d’environs huit ans et qui est muette.

Bizarrement, le destin des deux jeunes est lié, et ils se rapprochent sans même s’en rendre compte, mais les problèmes les suivent jusqu’à leur arrivée au village, où leurs problèmes empirent…

Les habitants, très étranges, veulent à tout prix se débarrasser de la malédiction, et ils ont besoin des deux enfants, se trouvant être les seuls miraculés, non touché par le maléfice.

Aldavir ne sait pas quoi faire, mais ce qu’il sait, c’est que des horreurs vivent dans ce village, et qu’il doit à tout prix protéger la pauvre Ida, qui bien que courageuse, ne peut pas se débrouiller toute seule dans ce monde de fou.

.

Mon avis sur ce roman

Alors, je dois dire qu’au début, je suis restée septique devant ce roman, ça ne s’est pas vraiment arrangé au fils de ma lecture, jusqu’au moment où les choses commencent à bouger et que les choses deviennent vraiment intéressantes ! Particulièrement la fin que j’ai vraiment trouvée super, mais malheureusement pas assez développer.

Mais bon, je vais m’expliquer un peu plus en détail.

Donc je disais que je suis restée mitigé parce qu’en choisissant ce livre, qui a pour titre : Démons, je ne m’attendais vraiment pas à ce que j’allais trouver dans le roman. L’histoire parle en fait de ‘loup-garou’ ou ‘homme-loup’ et je ne suis en générale pas très friande de ce genre de littérature sur les loups-garous ou les vampires, mais j’ai été tout de même, surtout grâce à la fin, agréablement surprise par ma lecture.

D’ailleurs, j’ai aimé les aspects un peu gore et violant qu’on trouve dans l’histoire, puisque j’adore ce genre d’histoire parlant de violence etc. Le récit est bien écrit et bien tourné, même si je l’ai trouvé un peu long par moment.

Enfin, je reconnais que certaines parties était bizarre, mais ça n’enlevait rien au charme de l’histoire. Les personnages n’étaient pas très attachants mais dans ce genre de récit, ça ne m’a pas vraiment surprise.

Je ne sais pas trop quoi vous dire pour développer ma chronique parce que je n’ai pas envie de vois spoiler et que comme l’histoire est assez courte, c’est difficile de ne pas trop en dire. En tout cas, si vous aimez les histoires gores avec des loups-garous et des personnages qu’on a souvent envie d’étrangler, je vous recommande vivement cette histoire !

Je dis ça parce que j’ai souvent eu envie d’étrangler les personnages, en particulier les habitants du village. J’aurai aimé que la partie où Aldavir est plus âgé soit plus développée parce qu’elle a été ma préférée mais tant pis, j’ai quand même vraiment aimé l’histoire.

Voilà un petit passage qui m’a vraiment marqué tellement il était bizarre et brusque !

« — Ça ne passe pas !

L’une des accoucheuses fit disparaître sa main à l’intérieur des cuisses. Presque immédiatement, un cri de douleur lui échappa. Le nourrisson l’avait violemment griffée. Elle saignait.

Le futur père chancela, puis la colère le submergea. L’instant d’après, ses mains se refermaient autour du cou d’Aldavir.

— Tout est de ta faute ! 

Harq criait et insultait. Aldavir suffoquait.

— Lâche-le ! ordonnait Diter.

L’homme s’effondra brutalement à ses pieds, assommé par le tabouret qu’Anna tenait encore entre ses doigts. Elle tremblait, consciente qu’elle avait utilisé un moyen qui aurait pu s’avérer fatal, et que sa victime ne l’oublierait pas si facilement. Toutefois, son attention fut vite détournée. L’une des femmes lui ordonna de les rejoindre pour leur prêter main-forte.

Sara hurlait comme une démente ; le monde autour d’elle n’existait plus. La jeune fille lui redressa le haut du corps avec des oreillers, et épongea à nouveau son front. Elle tâchait de la rassurer, de lui ordonner de tenir, de ne pas faiblir. Soudain, un coup d’une force phénoménale fit transparaître un membre du bébé contre la peau. L’enfant se débattait, frappait les organes internes, brisait les os. La future mère n’était plus que souffrance. Elle crachait des flots de sang, impuissante face à cet adversaire qui l’attaquait de l’intérieur de son propre corps.

— C’est trop tard, l’enfant est perdu, marmonna Diter entre ses dents, les poings serrés. Faites sortir ce monstre, immédiatement !

Les accoucheuses encouragèrent l’expulsion du nourrisson. Sara pleurait, hurlait, sanglotait. Chacune des tentatives se soldait par des cris hystériques.

Enfin, un petit corps poilu apparut.

Avec deux bras et deux pattes.

Et un museau de loup au milieu d’un visage humain.

Un monstre de la nature.

La lame d’un couteau lui perfora le coeur.

Sara, quant à elle, s’était affalée dans le lit. San vie. »

.

Et voilà, j’espère que cet article vous a plu, même s’il ne disait pas grand-chose, j’ai du mal avec les récits courts qu’on peut spoiler sans s’en rendre compte.

Mais bon, bisous, et je vous retrouve bientôt pour d’autres articles divers et variés !

.

Bilans

Bilan : Juillet & Aout 2019

Oui, comme j’ai été moins productive c’est de derniers mois, visite de la famille, manque de temps etc. J’ai décidé de faire les deux bilans en uns, sinon ça aurait été des bilans beaucoup trop faible. Mais ne vous inquiétez pas, je suis remotivée à bloque pour vous écrire des chroniques et autres articles les prochains mois ! Même si bien sûr, tout dépendra du temps que j’aurai étant donné que je suis toujours à la recherche d’un job, et que j’ai d’autres choses à faire, mais bon, j’essaie d’être un maximum active surtout sur Instagram et un peu sur Twitter !

.

Dans les chroniques de ces deux mois, nous avons :

•  Bonus : Chroniques d’un rat de laboratoire – Benoit le Gall
Chronique n°17 : Les Belles – Dhonielle Clayton
Chronique n°18 : La pire mission de ma vie – Robin Benway
Bonus : Mes lectures Wattpad, petite impression

.

Dans les autres articles de Juillet-Aout, voilà :

Mon chat : Krumble
Mes écrits Wattpad ! ( partie 1 )
Grosse
Bisexualité
Peur de la mort

.

Oui, je sais, ça ne fait pas beaucoup pour deux mois entiers, mais j’ai été super occupée et ma famille venue en vacance ensuite mon frère a pas pu prendre son vol de retour etc. Bref, j’ai eu des mois pleins et je n’ai pas eu tout le loisir de lire, surtout que j’ai beaucoup avancé dans la réécriture de mon roman et que ça m’a prit une grande partie de mon temps…

J’aimerai pouvoir tout faire mais c’est pas trop possible, donc bon, on va se contenter de ça pour cette fois hein !

.

Sinon, voilà la liste des livres que j’ai terminé :

Chroniques d’un rat de laboratoire – Benoit le Gall
Les Belles – Dhonielle Clayton
La pire mission de ma vie – Robin Benway
• Démons – Shirley J. Owens •

.

Et voilà ma PAL (pile à lire) pour le mois prochain :

• Catwoman – Sarah J. Maas •
• Par le feu – Will Hill •
• Caraval – Stephanie Garber •
• Everless – Sara Holland •
• Dans la tête d’une garce – Laurène Reussard •
• Blacklistée – Cole Gibsen •
• Shades of Shadows – V. E. Schwab •
• Et puis soudain succomber – Laura S. Wild •
• Lilith – Erica Guilane-Nachez •
• Mutine – Alexia Deafly •

.

Bien sûr que je ne vais pas lire tout ça, mais voilà à peu près ce qu’il y a encore dans ma pile à lire, donc je vais faire de mon mieux, même si ces temps-ci, je ne lis pas autant que je le voudrais ! On verra bien après tout…

Mais bon, voilà quand même la réactualisation de mon Top 5 :

.

Mon Top 5 :

Diabolic II – S. J. Kincaid
L’École du Bien et du Mal III – Soman Chainani
Diabolic – S. J. Kincaid
L’héritière – Melinda Salisbury
Shades of Magic – V. E. Schwab

.

Et voilà ! Bon je vous fais une grosse bise, et je vous souhaite aussi une superbe journée !

Mes Lectures

Bonus : Mes lectures sur Wattpad, petite impression

Hello ! Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler un peu de mes lectures sur wattpad, car bien que je n’aie pas lu beaucoup de livre ces deux derniers mois, j’ai énormément lu sur la plateforme orange, et j’ai eu une dizaine de coup de coeur !

Bon, je ne vais pas toutes vous les présentez parce que ça prendrait trop de temps mais je vais vous donnez mes petites impressions sur les histoires que contiennent Wattpad. Déjà, je n’ai lu, pour la plupart, que des FanFiction ! Sur le manga Fairy Tail, le couple Dramione [ Drago – Hermione ; Harry Potter ] ou encore sur le manga Naruto ou le couple Jelsa [ Elsa (la reine des neiges – Jack Frost (les cinq légendes) ].

C’est le genre d’histoire que j’aime le plus sur Wattpad, les auteurs se lâchent dans les FanFiction en imaginant les personnages préférés de manga, de série, de livre ou de film et ce qui en ressort peut-être vraiment super génial ! Évidemment, c’est la plupart du temps des histoires d’amour qui sont formés avec les FF, mais pas que et je les trouve très bien tourné et certaines sont même plus travailler que les récits d’autres genre qu’on peut trouver sur la plateforme.

Par ailleurs, j’ai l’impression que la raison pour laquelle je préfère les FF sur Wattpad, c’est parce qu’elles contiennent une passion pure que les autres n’ont pas forcément.

Je m’explique : Je trouve énormément d’histoires sur Wattpad, qui donnent l’impression d’avoir été écrites pour attirer et se faire connaître le plus rapidement possible, sans vraiment que l’histoire soit travaillée ou sincère. Des histoires qui réunissent énormément de cliché mais sans les arranger à leur manière, juste en les prenant et les collants là, pour presque faire des copier-coller de scénarios trouvés dans les récits déjà connu de la plateforme. Attention, je n’ai rien contre les clichés, mais j’aime que chacun les arrange à leur sauce, au lieu de les re-balancer dans le vide.

Ce que j’aime avec les FF, c’est qu’il n’y a pas cette pression de ‘je veux être connu et avoir une chance d’être publié grâce à WP’ au contraire, c’est le genre de récit que les gens écrivent pour se détendre, s’amuser ou encore faire passer un message à travers des personnages déjà existants ailleurs et donc plus facilement maniable, sans que cela soit du plagiat.

Je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire…

Mais bref, je peux dire aussi que j’ai plus de faciliter à m’attacher aux personnages, car je les connais déjà et que j’ai moi-même cherché différentes variantes que ce qui pourrait être leur histoire. C’est vrai, je connais Hermione et Drago de Harry Potter et j’ai mon avis sur eux dans l’oeuvre original, mais grâce aux FF, je peux me faire un nouvel avis, sans pour autant remettre l’oeuvre originale en question, vous voyez ? C’est pour ça que j’aime ce genre !

Et c’est pour ça que j’aime écrire ce genre, parce que c’est léger, ça me détend entre mes autres histoires plus complexes et travaillées. Et de la même façon, j’en lis sur Wattpad, entre les romans que je lis d’habitude, comme pour faire des petites ‘pause détente’ et ça me plait beaucoup.

Vous en pensez quoi, vous ?

Mes Lectures

Chronique n°18 : La pire mission de ma vie – Robin Benway


Titre : La pire mission de ma vie – Tome 1.
Auteur : Robin Benway.
Édition : Pocket Jeunesse.

Genre : Romance – Action – Young Adult.
Pages : 375.

Ma note : 🔥🔥🔥🔥 / 5
Lecture très agréable !

.

« Le comble pour une espionne : craquer pour sa cible !
Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans.
Cela peut sembler étonnant, mais quand on est fille d’espions, c’est assez banal.
À 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo.

SON OBJECTIF : accéder à des infos que détiendrait Armand Oliver, journaliste.

SA MÉTHODE : se rapprocher de son fils, le dangereusement charmant Jesse.

SA COUVERTURE : devenir une lycéenne comme les autres.

LE HIC : personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !  »

Traduit de l’Américain par Anne Delcourt.

.

Résumé

Alors, l’histoire parle de Maggie, fille d’agent secret, qui ayant grandi dans ce milieu, devient agent secret elle-même. Spécialisée dans le perçage de coffre et le crochetage de serrure, elle n’a jusqu’à maintenant fait que de l’assistance lors des missions de ses parents, sans vraiment avoir de mission à elle.

Donc, quand elle apprend qu’elle va avoir sa toute première mission, qui plus est, à New York, elle saute de joie ! Enfin, avant de se rendre compte que sa mission l’amènera à suivre des cours au lycée en portant un uniforme et en faisant semblant d’être amie avec d’autres lycéens, tout en se rapprochant d’un gosse de riche pour recueillir des infos sur son père…

Mais bon, c’est son travaille et le professionnalisme prime dans ce genre de métier !

Tout part en vrille quand elle se prend, un peu trop au jeu, en se faisant des amis pour de vrai et se rapprochant de Jesse Oliver, sa nouvelle cible ! Et oui, parce sa nouvelle amie Roux est attachante et que Jesse Oliver et si craquant, que Maggie a fini par craquer pour de vrai… pas très pro tout ça…

Plusieurs péripéties interviennent dans l’histoire, tout en gardant la même légèreté.

.

Mon avis sur ce roman

J’ai beaucoup aimé cette histoire, un peu cliché et gnian-gnian sur les bords, mais très agréable. L’histoire est légère et m’a permis de me détendre un peu, en plus d’être assez drôle.

J’y ai trouvé de l’action, de la romance et du rire, pile ce à quoi je m’attendais en choisissant ce roman.

Une petite lecture d’été, comme on dit !

Grâce à sa simplicité, j’ai pu lire l’histoire très rapidement, d’ailleurs elle est très bien écrite. Les personnages sont attachants, et même si le récit va un peu vite à certain moment, ça ne gâche en rien son charme. Le roman nous fait aussi réfléchir à certain moment, puisqu’on essaye de résoudre les énigmes, en même temps que Maggie, qui doit réussir sa mission haut la main ! Il n’y a pas vraiment de suspense mais ce n’est pas vraiment dérangeant.

J’avais choisi ce livre comme cadeau d’anniversaire de mon frère, avec deux autres que vous découvrirez plus tard, et je ne regrette vraiment pas mon choix. Loin d’être un coup de coeur, cette lecture m’a quand même permis de me vider la tête et de rire un peu pour échapper à la fatigue accumulée ces derniers temps.

En bref, je vous recommande vraiment cette petite histoire toute mignonne !

« J’ai passé la première journée à New York courbée sur mon ordinateur, à en tirer tout ce que je pouvais sur Jesse Oliver et le lycée Harper. Souffler entre deux missions ? Vous plaisantez ! Des fois, je me dis que ce serait génial de rester allongée sur une plage ou, je ne sais pas, d’aller à Disney World ou dans un autre endroit pour touristes. Avant de me souvenir que je crame au lieu de bronzer, et qu’il n’y a pas plus effrayant que des hordes de gens coiffés de casquettes Mickey. Mais de temps en temps, l’espace de quelques jours, ça ferait du bien de ne plus avoir à regarder le monde d’un oeil soupçonneux. À commencer par Jesse Oliver.
Et des soupçons sur Jesse Oliver, il y avait de quoi en avoir.

— C’est un délinquant ! ai-je crié à mes parents. Il s’est fait arrêter l’an dernier pour vol à l’étalage !

Pas de réaction.

— En tout cas, je vous préviens, je refuse de fréquenter quelqu’un qui a un casier judiciaire, ai-je ajouté.
— Note bene, notre famille ne peut plus passer la frontière du Luxembourg sans se faire arrêter, a rétorqué mon père sur le même ton.

Un point partout.
Pour être honnete, Jesse Oliver avait l’air du fils à papa soi-disant rebelle qu’on ne voit que dans les pires téléfilms. Le New York Daily News expliquait qu’il s’était fait arrêter en essayant de voler un exemplaire de L’attrape-coeurs dans une librairie. Je me suis tapée le front contre mon clavier. Se faire pincer en piquant un livre de poche ! Mais quel amateur ! Et en se prenant pour le héros du bouquin, en plus ! Mais quel frimeur ! »

.

Et voilà la présentation de ce petit roman ! J’espère qu’il vous fera envie, une vraie petite merveille d’humour et de détente, ça je vous le dis ! Mais bref, je vais vous laisser avec mes quelques photos, comme d’habitude.