L’HÉRITIÈRE

TOME 1

Note : 5 sur 5.

Écrit par Melinda Salisbury
Édité chez Gallimard Jeunesse [ 327 pages ]

Twylla est promise au prince héritier du royaume de Lormere. Mais la jeune élue possède un don maléfique. Elle a le pouvoir de tuer par son simple toucher : elle est l'arme parfaite ! La cruelle reine qui l'a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu'au jour où Lief, son nouveau garde, charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission ...

MON AVIS SUR L’HISTOIRE

Comment vous dire exactement ce que je pense de cette lecture, en gros : plus je lis ce livre et plus je l’aime. Pour moi c’est une valeur sûre, un coup de coeur infini. C’est le bouquin qui m’a fait aimer la lecture et c’est lui que je lis quand je suis en panne et que je me dis « j’ai envie de lire mais tout me saoul » ! Vous voyez ce que je veux dire ?

Dès que je me replonge dans les premières pages, l’univers m’absorbe et je me retrouve comme un fantôme à voir tous les personnages s’agiter autour de moi dans les couloirs du château de Lormere. Je crois que c’est ce livre en particulier qui me fait le plus regretter de ne pas savoir lire anglais parce que je sais que je n’aurai malheureusement jamais le suite. Mais passons, parlons un peu de l’histoire.

Avec une plume extrêmement agile, fluide et délicate, l’auteure nous fait rencontrer beaucoup de personnage, dont Twylla. Une jeune femme qui représente la réincarnation de la fille des dieux. Adoptée par la famille royale, elle vit au palais et se dévoue corps et âme à son rôle. Elle est également l’exécutrice des traitres puisque sa peau empoisonnée tue quiconque la touche hormis la famille royale. Twylla est promise au prince. Cela fait partie de son destin alors elle ne s’est jamais vraiment posée de question là-dessus. En a-t-elle envie ou non, elle ne saurait le dire. C’est quand son nouveau garde arrive dans sa vie que tout bascule. Les murs tombent, les secrets sont dévoilés et une romance particulièrement poignante voit le jour.

Moi qui ne suis pas spécialement friande de romance, d’histoire d’amour etc. Je ne m’en lasse pas ! J’admire encore et encore cette oeuvre où l’autrice a créé bien plus qu’une histoire selon moi. Les personnages sont attachants et agaçants, ils nous font ressentir énormément de chose. L’univers est parfaitement construit. Les croyances, les contes pour enfant qui deviennent une horrible réalité, leurs dieux, la mangeuse de pêchée, tout est tellement bien fait que j’ai eu envie de croire à tout ça. Une religion qui prend forme et se démonte au fils des pages. Une destinée qui en cache une autre.

Pour moi c’est simplement impossible de ne pas aimer cette histoire, inconcevable !

En tout cas, je le jure : un jour j’apprendrais l’anglais et je lirai les deux autres tomes de cette trilogie ! Parce que je ne peux pas ne pas connaître la suite, j’en suis couverte de frustration dès que je termine ce livre !

Je vous le dis : il faut le lire ! C’est plus qu’une recommandation que je vous fais aujourd’hui, c’est un fait. Il est trop bien pour qu’on ne le lise pas et je serai toujours étonnée et agacée de voir qu’il n’a malheureusement pas marché en France, ou du moins pas assez pour la traduction de la suite.

Je ne peux même pas vous donner de point négatif à cette histoire puisque j’aime absolument tout ! Vous verrez sûrement rarement de détail de note aussi élevé que celle que je vais vous faire aujourd’hui mais je ne peux juste pas faire autrement. Même la couverture est magnifique, franchement je ne trouve rien à dire de mauvais.

Je garde encore et encore l’espoir qu’un jour quelqu’un retombe sur cette histoire et prévoir une réédition avec traduction de la suite, ou bien que je tombe sur une âme charitable qui me traduira le reste, ahah.

Oui, je sais, c’est beau de rêver…


Au milieu de mon malheur, j’entrevois une lueur d’espoir : que je le veille ou non, je suis la fille de ma mère, et si elle arrive à se faire respecter ici, alors moi aussi j’en suis capable. Je prendrai exemple sur elle. Je m’accrocherai à mon rôle coûte que coûte. Et c’est ainsi que je gagnerai.

PENSÉE DE TWYLLA

Détail de ma note

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

INTRIGUE

PERS. PRINCIPAUX

AUTRES PERS.

ÉCRITURE

RYTHME

DESCRIPTION

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

FACILITÉ

COUVERTURE

PLAISIR

ADDICTIVITÉ

ÉMOTION

ORIGINALITÉ


FAIS-MOI TAIRE SI TU PEUX !

ONE-SHOT

Note : 5 sur 5.

Écrit par Sophie Jomain
Édité chez France Loisir, dans la collection Piment [ 340 pages ]

Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Eh bien, il fait être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée... Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie.

MON AVIS SUR L’HISTOIRE

Alors, aujourd’hui je viens à vous avec un gros coup de coeur !

Ce n’est pas la première fois que je lis ce roman et je suis ravie de constater que malgré le fait que je connaisse déjà l’histoire, rien n’a changé dans ma capacité à entrer dans celle-ci. Grâce à la plume de l’autrice, je n’ai eu aucun mal à me replonger dans l’histoire dès les premières lignes. Et franchement, je pense que le premier chapitre est vraiment mon préféré. Je ne m’y ferai jamais, j’ai passé mon temps à rire encore et encore !

L’histoire est légère, drôle et ça détend. En générale, je ne suis pas vraiment du style romance, c’est clairement pas mon truc, même si j’essaie d’en lire quand même. En fait j’aime bien mais pas quand c’est exclusivement centré sur ça, enfin j’en lis mais bon… passons ! Cette romance-ci je ne m’en lasse pas, elle n’est pas comme les autres, pour une fois je la trouve vraiment originale. Je vous conseille de la lire au printemps ou en été en sirotant un bon verre de limonade au citron ( j’adore ! ), ça vous fera penser à autre chose que votre quotidien et n’est-ce pas ce qu’on recherche tous ?

Parlons un peu plus en détaille de l’histoire et ses personnages : Louise est une jeune femme naïve et un peu godiche sur les bords. Et Loic, bah c’est Loic, je n’ai pas de qualificatif pour définir ce complexe et énigmatique personnage. Il est juste spécial ! D’ailleurs je crois que ce que j’aime le plus chez les personnages de cette histoire, c’est qu’ils sont comme tout le monde ! On peut facilement s’apparenter à eux et j’adore ça. Et plus encore c’est qu’ils ont chacun leurs convictions. Et même si elles sont totalement contraires, ils arrivent à trouver comment ne pas s’entretuer, ce qui n’est pas gagner dans les premiers chapitres, ahah.

La plume de l’autrice est fluide et joyeuse. Comme je le disais, je n’ai jamais autant rit en lisant un livre. J’en ai presque pleuré tellement je ne pouvais plus m’arrêter. Le coup du prête qui gâche un mariage de cette façon, les fleurs jaunes, chaque détail est magique. Franchement, respect à l’auteure pour avoir imaginer tout ça.

Le seul petit point qui m’a un peu déranger dans ma lecture c’est les descriptions de fleurs. J’y connais rien du tout alors pour certaines – pour ne pas dire beaucoup – j’ai été obligée d’aller voir sur internet ce que c’était. Mais bon l’autrice a préciser dans ces remerciements que c’est un clin d’oeil à ceux et celles qui connaissent le langage des fleurs et comme je n’en fais pas partie, ça m’a un peu embêté. Mais bon pas plus que ça puisque ça reste encore un coup de coeur malgré cette deuxième lecture.

J’ai été déçue que ça se termine. J’aurais voulu suivre plus longtemps la vie de Louise et Loic, mais je sais que chaque bonne chose à une fin alors je n’ai plus qu’à imaginer moi-même la suite, ahah.

En tout cas, n’attendez plus pour le lire !


❝ — Oui, j’ai raison, mais n’espérez pas que je change d’avis à votre sujet.

— À quel propos ? rétorque-t-il en haussant un sourcil narquois. Sur le fait que vous pensez que je suis un… attendez, laissez moi me souvenir… Oui, un margoulin de pacotille ?

Son regard ébène me transcende, je le soutiens.

— Vous avez raison, je n’aurais pas dû utiliser le mot « pacotille ». Vous être un authentique margoulin !

CONVERSATION ENTRE LOUISE ET LOIC

Détail de ma note

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 4 sur 5.

INTRIGUE

PERS. PRINCIPAUX

AUTRES PERS.

ÉCRITURE

RYTHME

DESCRIPTION

Note : 5 sur 5.

Note : 3 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

Note : 5 sur 5.

FACILITÉ

COUVERTURE

PLAISIR

ADDICTIVITÉ

ÉMOTION

ORIGINALITÉ


UN PALAIS D’ÉPINES ET DE ROSES

TOME 1

Note : 4 sur 5.

Écrit par Sarah J. Maas
Édité chez La Martinière Fiction J. [ 528 pages ]

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.

Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.

Et pourquoi lui et sa cour se cachent-ils derrière des masques ? Quel est le mal qui ronge son royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?

A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

MON AVIS SUR L’HISTOIRE

Alors honnêtement j’ai adoré cette histoire, bien plus d’ailleurs que quand je l’ai lu la première fois. Parce que oui, c’était la deuxième fois que je lisais ce roman – même si je ne me souvenais presque de rien – et ça a été une superbe lecture. En général, je ne suis pas très fane des récits plein de description mais là je suis vraiment entrée dans l’histoire ! J’avais réellement l’impression de sentir, de voir, d’entendre tout ce que Feyre vivait au fils des pages et ça a rendu cet univers encore plus magique.

Par ailleurs la plume de l’autrice est fluide et facile à lire malgré le monde totalement nouveau qu’elle nous fait découvrir. Les descriptions ne sont pas trop lourde, l’histoire ne se passe ni trop lentement ni trop vite.

Quand j’ai démarré ma lecture j’ai tout de suite accroché. Le monde que l’auteure nous présente est à la fois magnifique est intriguant et j’avais vraiment envie de savoir ce qui allait se passer. Les premiers personnages qu’on rencontre par contre m’ont assez énervés. L’égoïsme des soeurs de Feyre et l’effacement total de son père m’ont vraiment agacé mais ce qui m’a saoulé encore plus c’est le mutisme de Feyre elle-même. Le fait qu’elle se montre aussi passive face à sa famille, j’avais envie de lui foutre une baffe. Même si au fils des pages, je comprenais quand même pourquoi elle agit comme ça.

Le début de l’histoire est très addictif. L’autrice ne nous donne que quelques brides d’informations éparpillées par-ci par-là mais on ne sait pas vraiment ce qu’il se passe dans cet univers. On capte quand même qu’il y a un monde consacré aux mortels et de l’autre côté du mur, un monde consacrait aux immortels. Mais quand viennent les informations sur le Traité et les créatures qui traversent le mur, on commence à se poser pas mal de question.

L’histoire commence vraiment quand Feyre se fait emmener à Prythian et je dois dire qu’à partir de là, les choses s’enchaînent très bien. On voit la jeune femme évoluer dans un tout nouvel environnement et créer des liens avec d’autres personnages. Et même si elle n’est pas devenue comme je l’espérais, son changement a été bien amené. Passer d’une jeune fille ne vivant que pour sa famille à une femme qui découvre la vie et laisse parler ses émotions, c’est particulier et envoutant. Malgré ses peurs et ses doutes la chasseuse s’en sort et arrive à se faire une place parmi un monde qui n’est pas le sien.

En ce qui concerne Tamlin et Lucien, ils sont très attachants. Pour le moment je pense que ce sont mes personnages préférés ! Enfin j’avoue que Rhysand m’intrigue beaucoup et je sens que c’est un personnage qui va avoir de plus en plus d’importance. D’ailleurs je ne sais pas trop pourquoi mais même si j’adore Tamlin, j’ai l’impression étrange qu’il cache quelque chose pour la suite. J’ai le sentiment que ce qu’on sait de lui dans ce premier tome n’est rien à côté de ce qu’il est vraiment. Mais bon je verrai bien, ahah.

Au niveau de l’addictivité, ça n’a fait qu’augmenter pour moi. Même si j’ai essayé, je n’ai pas du tout réussi à m’approcher de ce qui allait se passer à la fin de l’histoire. Les indices laissés étaient tellement subtiles que je n’ai pas fait tout de suite le rapprochement. Pourtant ça semble tellement évident quand on a les réponses sous les yeux ! Je me suis sentie un peu stupide à certains moments.

Ah, je voulais aussi parler de la romance entre Tamlin et Feyre. Alors clairement ça m’a fait penser à La Belle et la Bête et j’ai adoré la tournure. Je me souviens qu’à ma première lecture j’avais trouvé l’histoire d’amour un peu trop facile mais après l’avoir relu, je réalise que finalement elle est très bien amené. Feyre n’a jamais laissé parler ses émotions, trop occupée à prendre soin de sa famille, alors maintenant ça me parait normal que quand elle ait pu se perdre réellement dans une romance presque idyllique, elle ait foncé.

Enfin je dirai que l’achèvement de ce tome était génial ! J’aimerai beaucoup voir ce que ça donnerait en film, enfin si c’est bien fait bien sûr, ahah. Il y a eu plusieurs rebondissements et c’était épique, j’ai vraiment vraiment adoré !

Je suis sûre et certaine que je vais avoir beaucoup de surprise dans la suite ! La nouvelle condition de Feyre et le marché qu’elle a passé… j’attends avec impatience de savoir ce que ça va donner.


❝ — Vous ne savez pas écrire, mais vous avez appris à chasser et à survivre.
Pourquoi ? demande-t-il.

Je m’arrêtai, une main posée sur l’encadrement de la porte.

— C’est ce qui arrive quand on est responsable d’autrui, n’est-ce pas ? répondis-je.
On fait ce qui doit être fait. ❞

CONVERSATION ENTRE FEYRE ET TAMLIN

Détail de ma note

Note : 4 sur 5.

Note : 3.5 sur 5.

Note : 3.5 sur 5.

Note : 4.5 sur 5.

Note : 4 sur 5.

Note : 4.5 sur 5.

INTRIGUE

PERS. PRINCIPAUX

AUTRES PERS.

ÉCRITURE

RYTHME

DESCRIPTION

Note : 5 sur 5.

Note : 4 sur 5.

Note : 4.5 sur 5.

Note : 4.5 sur 5.

Note : 3 sur 5.

Note : 5 sur 5.

FACILITÉ

COUVERTURE

PLAISIR

ADDICTIVITÉ

ÉMOTION

ORIGINALITÉ