MON JOLIET

Tu disais m'aimer
Mais tu m'enfermais.
Je n'étais pas ton trésor,
J'étais ta propriété.

La jalousie pointée chaque fois son nez
Et tu me faisais chanter
Pour que je reste à tes côtés
Tel un oiseau en cage.

Où était l'amour la dedans ?
Puisque seul ton bonheur comptait.

En dépression j'ai fini
Puisque tu m'as volé ma vie.
Si ma majorité n'était pas arrivée,
Je serai encore coincée,
Dans tes filets dorés.

Ma mère ou mon joliet,
Tu disais m'aimer
Mais tu me pourrissais.

Alors je me suis échappée.
Partir loin de toi,
C'est tout ce qui m'animait,
Pour une vraie liberté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s