LA SOLITUDE

Elle était ma première amie.
Grâce à elle, tout m'était permis.
Dans ses bras, je m'abandonnais,
Pour mieux cacher mon coeur brisé.

Sa chaleur me rassurait.
Tout ce que je voulais,
C'était de ne jamais la quitter.

À chaque soucis,
Elle était là et elle s'occupait de moi.
Pour sa douceur, j'étais meurtrie.
Mais ça ne me dérangeait pas.

Elle était ma première amie.
Je pensais que notre histoire durerait à vie.
Mais un jour elle m'a laissé
Par un baiser aux lèvres gercées.

Elle s'était entichée de moi,
Mais comme tous, elle ne resterait pas.
Ma belle amie était partie,
Et m'abandonnait sans un bruit.

Je pensais avoir besoin d'elle,
Mais quand la solitude s'en va,
D'autres arrivent à petits pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s