LES 3 P’TITS COCHONS

ONE-SHOT

Note : 3 sur 5.

Écrit par Christian Boivin
Édité chez Ada Éditions, dans la collection des Contes Interdits [ 232 pages ]

Trois individus qui trempent dans le voyeurisme, 
la pornographie, le cannibalisme et la nécrophilie.

Une étudiant universitaire menant une 
vie bien rangée qui se retrouve à la morgue 
après avoir consommé du Flakka.

Un tueur à gages qui revient dans sa ville 
natale afin de mettre sa soeur en terre et qui 
découvre de troublantes vérités à son sujet.

Une rousse excentrique à la libido débridée 
et dénuer de tout sens moral, capable 
de pervertir les âmes les plus pures.

MON AVIS SUR L’HISTOIRE

Honnêtement, je suis dubitative.

En commandant ce livre – qui n’est pas énorme – je m’attendais à lire un roman d’horreur où l’action commencerait dès le départ. Au finale, la vraie action que je qualifierai « d’horrifique » n’a commencé qu’à la fin et j’ai vraiment failli ne pas aller jusque là.

J’ai commencé à la mi-Septembre et on est actuellement le 9 Janvier. J’ai du mettre ma lecture sur pause au moins quatre fois en essayant de me convaincre de ne pas abandonner. Je m’attendais vraiment à une révélation finale qui aurait fait basculer ma lecture.

Et bien que la fin m’ait plu plus que le reste du récit, je ne peux pas lui mettre autre chose qu’un 3/5.

J’ai apprécié le franc-parlé des personnages féminins exposant la culture du viol ainsi que la fin – parce que franchement, je ne m’attendais clairement pas à cette fin là.

Mais tout le reste du livre m’a franchement déçu. L’histoire est lente et parait très longue malgré que le roman fasse moins de 300 pages. Au niveau de l’écriture, j’ai eu beaucoup de mal avec les expressions canadiennes et les phrases en anglais un peu partout. Ça m’a pas mal gêné dans la fluidité de ma lecture. Moi qui ait prévu de lire tous les Contes Interdits, j’espère qu’ils ne seront pas tous comme ça.

Au niveau de l’histoire en profondeur, je ne l’aurai pas réellement classé « horreur ». Alors c’est vrai, il y a de l’horreur à la fin avec les scènes de torture détaillé. Cependant je le qualifierai plus de gore. La trame, tout comme les personnages, est dérangeante. J’ai eu l’impression que les protagonistes vivaient dans un monde parallèle alors que l’histoire se veut quand même réaliste.

Mais entre Laurence, la réceptionniste, qui est heureuse que son nouveau crush foute le feu à son lieu de travaille pour passer la journée avec elle ; ou encore Alicia qui mène des investigations alors qu’elle se définit elle-même comme une jeune fille classique et innocente, voir même prude. Je n’ai pas trouvé ça réaliste. Si encore ça avait été un ou deux personnages mais ils sont tous dérangés !

Ce livre n’est clairement pas pour tout le monde. Pornographie, torture, cannibalisme, nécrophilie etc. On y pousse les travers les plus ignobles. Moi qui suit habituée à l’horreur et aux récits gores, ce texte m’a dérangé – dans le mauvais sens du terme.

Au moins l’auteur a réussi son coup si son but était de nous plonger dans un roman oppressant.

D’ailleurs étant féministe, non juste une femme, j’ai détesté énormément de chose entre ces pages. Heureusement que la fin rattrape un peu les choses sinon je l’aurai classé comme livre à bannir !


Des cadavres, Peter en a laissé des centaines dans son sillage. Il est l’ange de la mort, le monstre dans le placard que les enfants craignent, l’ombre qui vous suit partout et qui hante vos cauchemars.


Détail de ma note

Note : 2 sur 5.

Note : 2.5 sur 5.

Note : 2 sur 5.

Note : 3 sur 5.

Note : 2 sur 5.

Note : 3.5 sur 5.

INTRIGUE

PERS. PRINCIPAUX

AUTRES PERS.

ÉCRITURE

RYTHME

DESCRIPTION

Note : 3 sur 5.

Note : 3.5 sur 5.

Note : 2 sur 5.

Note : 2 sur 5.

Note : 1 sur 5.

Note : 3.5 sur 5.

FACILITÉ

COUVERTURE

PLAISIR

ADDICTIVITÉ

ÉMOTION

ORIGINALITÉ


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s