Mes Lectures

Chronique n°6 : L’École du Bien et du Mal II – Soman Chainani


Titre : L’École du Bien et du Mal – Tome 2 : Un monde sans princes.
Auteur : Soman Chainani.
Édition : Pocket Jeunesse.

Genre : Young Adult – Fantastique – Romance.
Pages : 462.

Ma note : 🔥🔥🔥🔥🔥 / 5
Merveilleuse lecture !

.

Pour voir la chronique du Tome 1, cliquez ici !

.

« De retour à Gavaldon, la vie d’Agatha et de Sophie n’a plus rien d’un conte de fées ! En secret Agatha fait le voeu d’une autre fin heureuse et ouvre accidentellement les portes de l’École du Bien et du Mal. Désormais les sorcières et les princesses habitent dans l’école des Filles, où on leur enseigne la vie sans princes… tandis que les garçons résident dans les tours du Mal. Et, entre les deux écoles, la guerre se prépare… »

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Leslie Boitelle-Tessier.

.

Résumé

Vous vous souvenez que je vous avais parlé du premier tome ? eh bien voilà le deuxième. Un roman tout aussi merveilleux et original, encore plus original.

Il commence, comme le tome un, lorsque les deux amies se trouvent à Gavaldon, dans leur petit village. Sophie, heureuse d’être sortie du cauchemar qu’elle a vécu dans le premier livre, est ravie de vivre de nouveau à Gavaldon avec sa meilleure amie, comme avant.

Cependant, s’il y en a une qui n’est finalement pas heureuse de son retour, c’est Agatha. Elle souhaite malgré elle, une autre fin. Les choses se compliquent quand son souhait ouvre de nouveau les portes de l’école et que Sophie réalise qu’elle ne suffit plus à son amie.

En arrivant de nouveau dans ce monde compliqué et magique, elles constatent que L’École du Bien et du Mal est devenue une École des Filles et des Garçons.

L’école des Filles enseigne la vie sans prince, une vie où les filles apprennent à se débrouiller toutes seules. Et à s’entre-aider, puisque les sorcières et les princesses se retrouvent à cohabiter dans la même école.

Comme toujours, Agatha et Sophie ne sont pas du tout sur la même longueur d’onde.

De leur côté, les garçons se préparent à faire la guerre aux filles et à tuer la sorcière qui les a amenés à cette horrible situation.

.

Mon avis sur ce roman

Alors vous voulez savoir mon avis ? J’adore ! L’originalité dont l’auteur a fait preuve dans ce deuxième livre était bluffant.

L’histoire suit une continuité parfaite.

Je n’y trouve – personnellement – rien de superflu. J’étais tellement à fond dans le premier tome que je me suis tout de suite jetée dans le tome deux. Je n’ai eu aucun problème à plonger dans l’histoire.

L’amitié entre les deux jeunes filles se retrouve encore plus mis à l’épreuve qu’au début de l’histoire. Ce tome est encore plus profond et émotif. J’avoue que je ne trouve pas vraiment les mots pour vous expliquer ce que j’ai ressenti grâce à ce roman.

Un nouveau méchant, déguisé, apparait et ajoute encore plus de péripétie. Toujours plus, et j’adore ça !

Les personnages sont encore plus attachants, chacun s’affirme encore plus et nous montre sa vraie nature. Plus on avance dans le livre et plus on est étonné de ce qui se passe. Le suspense prend une grande place dans l’histoire et la rend bouleversante.

Le final est particulièrement sublime et m’a laissé sur ma faim.

Cet auteur est époustouflant, des fois, j’ai l’impression qu’il joue avec ses lecteurs, comme avec des marionnettes.

Et petit plus, je trouve la couverture de ce tome, vraiment très belle ! Et angoissante aussi, je dirais. Bref, je ne vais pas vous embêter plus longtemps et je vais vous laisser apprécier ce petit extrait.

« Sophie repense aux Jamais qui se tapaient dessus pour aller en classe, aux Toujours qui se pomponnaient pendant des heures, tout le monde lancé dans la terrible compétition qui faisait rage – tout le temps – entre les deux établissements. Voilà que, malgré la transpiration, les tignasses échevelés et l’odeur démoniaque de crème au beurre, elle les retrouvait radieuses et ravies d’être ensemble… sans un seul mâle à l’horizon.

– Comment Agatha peut-elle refuser un truc pareil ?
– Il y a toujours des réfractaires au changement, expliqua la Doyenne. Agatha est une princesse et elle croit encore avoir besoin d’un prince. Je suis sûre que tu connais le pouvoir d’un pareil fantasme.

Sophie se rappela tout l’espoir, toute l’énergie, tout le temps qui avaient nourri ses rêves princiers. Son intime conviction qu’un bel et jeune aristocrate l’emmènerait dans son château blanc, vers le bonheur éternel. Agatha l’avait souvent raillée avant que le Grand Maître ne les kidnappe. « Comme si ce dieu hypermusclé pouvait te comprendre ! ricanait-elle. On serait bien mieux toutes les deux ! » Après quoi, elle poussait son petit grognement de cochon, signe qu’elle plaisantait. Sophie, pourtant, n’était pas dupe : Agatha avait toujours été persuadée qu’elles se suffiraient à elles-mêmes pour l’éternité.

Son amie était-elle finalement tombée sous le charme ? Avait-elle commencé à croire au rêve dont elle se moquait autrefois ?

L’estomac de Sophie se noua. Agatha et elle auraient-elles échangé leurs places ? »

.

Voily voilou, donnez-moi vos impressions et vos sentiments par rapport à tout ça, je vous parlerai du tome trois une autre fois. Grosse bise !

.

3 commentaires sur “Chronique n°6 : L’École du Bien et du Mal II – Soman Chainani

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s